Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE PUIS-JE SAVOIR ?

S’essayer à déchiffrer l’époque

Hyperloop, le TGV de demain

Publié le 28 Août 2013 par Jean Mirguet

Hyperloop - copieSylvie Kauffmann, chroniqueuse au Monde, vient de publier un billet sur Elon Musk, co-fondateur de PayPal et l'une des personnalités les plus fascinantes de la Silicon Valley, où ses voitures de sport électriques Tesla sont devenues le must du PDG californien et du chic écolo.

Ce visionnaire de 42 ans ne supporte plus l’autoroute congestionnée Los Angeles-San Francisco, longue de 551 km, qu'il doit emprunter plusieurs fois par semaine. Pour gagner du temps, il le fait plutôt à bord d'un jet privé, mais ce pis-aller colle mal avec le credo d'environnement durable qui est l'une de ses obsessions déclarées. Après le train, l'avion, l'automobile et le bateau, il vient d’inventer un cinquième mode de transport qu'il a baptisé Hyperloop et dont il a présenté les grandes lignes le 12 août dernier.

L'Hyperloop propose d'embarquer passagers et voitures dans des capsules propulsées sur un coussin d'air à l'intérieur d'un tube surélevé au-dessus de l'autoroute à la vitesse de 1102 km/h km/h, soit plus rapide qu'un avion qui parcourt cette même distance en 35 minutes à la vitesse de 885 km/h. Hyperloop mettrait Los Angeles à une demi-heure de San Francisco. Le tout fonctionnerait à l'énergie solaire et devrait coûter de 6 à 10 milliards de dollars. Un défi pour le secteur public, dont le projet de TGV coûte près de dix fois plus.

Les uns ont applaudi à l'idée de génie, les autres se sont aussitôt mis à chercher la faille, technique ou financière. Mais le véritable exploit, a raillé le comédien Jay Leno, consisterait à pouvoir traverser Los Angeles en trois heures et demie !

 

Commenter cet article