Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
QUE PUIS-JE SAVOIR ?

S’essayer à déchiffrer l’époque

"Il y a des fleurs partout" (2), une nouvelle de H. Illégent

Publié le 27 Mars 2013 par H. Illégent in Nouvelles

Masque 1Une à une, les figures apparaissaient. Certaines âgées, les autres jeunes, elles arboraient toutes un masque de souffrance. Elle imaginait les centaines de fleurs qui seraient disposées sur les tombes de ces gens, ces personnes qu’elle avait tuées.Masque 2

 

Dans ses rêves, elle était une personne différente. Moins froide, plus humaine, une femme qui n’avait pas peur de montrer ses émotions, une personne qui était troublée par ce qu’elle voyait en elle-même. Mais ça, elle ne le saurait jamais.

Chaque fois qu’elle sombrait dans les bras de Morphée, elle se réveillait le matin suivant sans se rappeler de ses rêves. Jamais elle n’avait pu fixer, dans son cerveau, les événements souvent mouvementés qui se passaient dans son subconscient la nuit. Aujourd’hui n’était pas une exception : elle ne se souvenait de rien.

 

Elle prit sa douche et s’essuya. Quand elle sortit de la salle de bain, en peignoir et les cheveux encore mouillés, la radio jouait le nouveau tube, Il y a des fleurs partout pour celui qui veut bien les voir. Elle soupira et leva les yeux au ciel ; elle détestait vraiment ces niaiseries.Fleurs partout

 

Elle se dirigea vers la cuisine pour se préparer un café bien fort car, quoiqu’elle dise en prétendant ne rien se souvenir de ses rêves, il lui en restait quelques traces, trop floues et imprécises cependant, pour en faire les éléments d’un récit. Ces restes diurnes enveloppaient son esprit comme le brouillard qui, certains jours, recouvre les superstructures du célèbre Golden Gate Bridge.

(A suivre ...)

Commenter cet article