Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUE PUIS-JE SAVOIR ?

Tenter de percevoir les mouvements profonds qui décident de la marche de l’histoire.

Le traitement de la dysphorie de genre en Suède : une nouvelle barbarie ??

Publié le 15 Février 2021 par Jean Mirguet in Le malaise

Le site Oedipe publie un documentaire, The trans train, sur les transgenres suédois et la manière dont la dysphorie de genre est abordée et traitée dans les pays du Nord.

<iframe src="https://player.vimeo.com/video/512247193" width="640" height="360" frameborder="0" allow="autoplay; fullscreen; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe> <p><a href="https://vimeo.com/512247193">The Trans Train Documentaire Suédois - Sous-titres en Français</a> from <a href="https://vimeo.com/user57458258">le vaguerese</a> on <a href="https://vimeo.com">Vimeo</a>.</p> h

Aujourd’hui le garde des Sceaux propose de considérer qu’il ne peut y avoir de consentement pour avoir une relation sexuelle avec un adulte avant l’âge de 15 ans. Par contre un adolescent et même un enfant peut demander à entrer dans un processus visant à la faire « changer de sexe », bloquer avec des hormones sa puberté, changer son prénom, etc...

Les parents qui s’y opposent sont souvent culpabilisés et montrés comme de « mauvais parents ». Des médecins voire maintenant des « psy » qui se nomment eux-mêmes transfriendly se font une clientèle sur le dos de ces enfants.
Il est sans doute temps de se poser des questions sur ce phénomène qui prend de l’ampleur en France après une vague qui a déferlé sur les pays anglo-saxons et les pays nordiques.

 

Commenter cet article

Nolte 17/02/2021 18:20

J’ai vu un doc TV traitant cette question. Effectivement une quantité de problématiques entourent la question du choix du genre ainsi que l’âge ( de raison ?) de ce choix. Le parallèle que tu fais avec l’âge du «  consentement » qui est d’une brûlante actualité ( et qui de surcroît pourrait passer à 18 ans, âge de la majorité) me semble assez pertinent. Ne faudrait-il pas mieux donner, dès les petites classe, des cours d’anatomie raisonnés. Car à entendre les témoignages concernant les genres il me semble qu’on parle beaucoup de ressentis ( subjectifs, influencés, ou comme tu l’écris pour se distinguer ) plus que d’anatomie raisonnée ( c’est à dire relative au systèmes hormonaux et changeants a tous âges jusqu’à la majorité au minimum). Merci d’avoir soulevé cette question ainsi que celle afférente, du narcissisme.